· 

un retour de stage : extra !

Au départ il y a les attendus des stagiaires, tous différents mais avec une constante : apprendre à réaliser un panier avec ce qu'on trouve dans la nature : une manière de travailler en autonomie et retrouver un espace de liberté ?

 

Jean-Luc a travaillé toute sa vie dans une banque mais il a entendu une phrase un jour qui lui a donné envie d'être là : "un vannier peut aller dans un bois ou une forêt munis de son seul couteau et en revenir avec un panier". Maryvonne elle, est venue avec un grand panier que son père avait tressé il y a quarante ans. Elle aimerait bien maintenant qu'elle en a le temps après une vie professionnelle bien remplie, apprendre les gestes qu'il ne lui a pas transmis... Gérard est un bricoleur, et même plus que ça (il a travaillé toute sa vie dans le nucléaire) mais ce qui le passionne c'est d'apprendre comment faire ?  Un premier panier pour mieux comprendre comment en faire d'autres, par exemple pour aller à la pêche comme son vieil ami qu'il a vu en fabriquer mais qui est mort avant de pouvoir lui donner ces recettes... Il y a aussi Eléonore, très jeune femme bien en phase dans sa vie professionnelle avec toutes les difficultés du monde, mais bien en phase aussi avec la montagne (c'est une grimpeuse) et qui désire apprendre à travailler avec ses mains autrement que pour s'agripper à la roche. Et il y a Isabelle qui est la seule dont le stage est financé dans le cadre de la formation professionnelle (ça m'intimide un peu) mais oui bien sûr, pour elle il y a une évidence à cela car elle dirige avec son compagnon après une première vie de grimpeuse (elle aussi) un parc thématique imaginé autour de l'arbre (http://www.acrobath.com) ...

 

Bref le premier jour, je n'en mène pas large mais très vite je me rends compte que j'ai un immense plaisir à transmettre ce que je sais, et ce que j'ai appris en faisant... Et même si cela est sans fin, il s'agit là de donner des bases pour donner envie à d'autres le goût d'expérimenter...