25. novembre 2018
Début novembre j'ai chaussé mes bottes pour aller couper dans les sous bois alentours, de la viorne, du cornouiller, du troène, de la clématite et aussi des brins de saule de rivière (même si c'était un peu tôt) en prévision du stage de vannerie sauvage que j'ai animé la semaine dernière en tandem avec Yolande Madiot à Barret-sur-Méouge dans les Hautes Alpes... Et il en fallait pas mal pour que les 13 personnes inscrites puissent chacune réaliser un panier sur arceaux (ma partie)...
14. juillet 2018
Et des trucs vraiment extra...Je vous raconte tout, aussi cela va être un peu long... Primo: dimanche dernier, j'ai fait ma première foire ! Une foire exclusivement de vannerie... Vous imaginez (pas) à quel point j'avais le trac ? Comme si je sautais dans le grand bain, alors que ça fait pas si longtemps que je sais nager et seulement la brasse par exemple... En plus je savais que je retrouverai là des vannier(e)s assez extraordinaires avec lesquels j'avais suivi seulement dix jours plus...
30. juin 2018
Un peu comme si tout ce que je faisais depuis deux ans (un peu à tâtons) prenait tout à coup forme sans que je l'ai même envisagé, et extra : c'est une forme qui me va ! Par contre dans ce temps (du précipité) j'ai pas pris le temps d'écrire sur ce blog, alors par quoi commencer ? Peut-être par les images de mes derniers paniers que j'ai pris en photo à l'arrache pour que mon frère voit où j'en étais car il m'a dépanné d'un peu de blé (le RSA c'est quand même pas évident) et...
14. mai 2018
Oui ! Le week-end était bien mal parti car réparer un pneu crevé sur un camion en plein centre ville de Marseille un jour de marché, c'est une vraie gageure ! Surtout que Nico s'en est rendu compte juste après être sorti de là où il était stationné... Panique, et puis comme souvent à Marseille : miracle des rencontres ! Alors qu'on s'était arrêtés quelques mètres plus loin devant une porte de garage (la seule place possible) et que les boulons de la roue crevée refusaient...
10. mai 2018
Six mois après avoir coupé sur la route de Lus la Croix Haute (c'était le 11 novembre) ces belles gerbes de saule d'un jaune éclatant, j'attendais ce jour avec impatience pour les mettre à tremper, et c'est chose faite ! Je me suis bricolé cet hiver un bac avec le cadre d'une bibliothèque très moche, dans lequel je plie une bâche assez épaisse et étanche (je l'ai même testée à l'intérieur) qui peut contenir pas mal de petites bottes, mais aussi d'assez grandes longueurs (1m70).
26. avril 2018
... Une nouvelle aventure qui commence comme toujours depuis que j'ai découvert la vannerie sauvage, par la venue chez moi de Yolande (la glaneuse) pour deux jours de travail en duo. De mon côté j'avais mis à tremper des palmes de dattier qu'une amie m'avait rapportées de Sète avec lesquelles j'aimerais bien faire quelque chose, mais quoi ? Yolande elle, est arrivée avec des petits rouleaux d'écorce de tilleul qu'elle avait dans ses tiroirs depuis quatre ans et qu'elle croisait...
19. avril 2018
Aujourd'hui je suis bien contente : à quoi ça tient ? Peut-être parce qu'on est passé de la neige (beaucoup de neige cet hiver, et longtemps, longtemps, longtemps...) au printemps mais d'un jour à l'autre à une chaleur estivale : c'est bizarre ! Mais ici l'herbe pousse, les agneaux naissent, les fleurs sont là : jonquilles, tulipes et tutti quanti avec aussi le chant des oiseaux qui se disputent avec le torrent en fond sonore. Bref c'est un moment très (très) agréable. Ce qui l'est...
14. mars 2018
On s'est retrouvé aujourd'hui avec Yolande embarquées dans le 4 X 4 d'un ami à elle pour retrouver un endroit dans le lit de la Durance où elle avait le souvenir d'avoir coupé du saule ( beaucoup) de toutes les couleurs... Après quelques kilomètres dans les méandres entre la route nationale, les chemins qui conduisent aux vergers (sans issue) nous avons retrouvé cet endroit mais ce n'était pas aussi miraculeux que dans le souvenir de Yolande... Par contre c'était la première...
01. mars 2018
Je me suis réveillée ce matin, bloquée (encore) par la neige... Au saut du lit, j'ai photographié un voisin qui se faisait une trace avec une machine infernale dans cette grosse quantité de blanc, pour aller donner à manger aux chats qui squattent une grange abandonnée un peu au dessus du hameau... Trop beau ! & ensuite, rien d'autre à faire que travailler... Heureusement que ces derniers jours j'avais profité de chaque éclaircie pour aller couper du saule de rivière dans le...
12. février 2018
Au départ il y a les attendus des stagiaires, tous différents mais avec une constante : apprendre à réaliser un panier avec ce qu'on trouve dans la nature : une manière de travailler en autonomie et retrouver un espace de liberté ? Jean-Luc a travaillé toute sa vie dans une banque mais il a entendu une phrase un jour qui lui a donné envie d'être là : "un vannier peut aller dans un bois ou une forêt munis de son seul couteau et en revenir avec un panier". Maryvonne elle, est venue...

Afficher plus