La viorne

Le nom latin viburnum, également écrit viburna, désignait déjà la viorne chez les Romains. Il pourrait venir du verbe vieo (= lier, attacher, tresser), les rameaux de certaines espèces ayant souvent été utilisés pour la confection de liens. Pour cette utilisation, la Viorne est appelée ribatya en Algérie, ribat signifiant "lien".

 

La viorne est un arbuste à feuilles opposées simples généralement dentées qui pousse en sous bois. Au printemps ses fleurs forment des ombrelles blanches qui donnent en été de petites grappes de fruits orangés puis rouges puis noirs qui sont très appréciées des oiseaux. Les rejets de l'année sont souples mais deviennent très solides en séchant et sont utilisés par exemple pour la structure des paniers sur arceaux. Ils sont aussi travaillé en éclisse pour les ligatures car son écorce est d'une magnifique couleur beige rosée. La viorne perd ses feuilles en hiver (au moment où on la coupe) mais on la reconnait facilement à son double bourgeon à l'extrémité des branches.